Le verre

Le verre

Le verre est un mélange de silice, le plus souvent employé sous forme de sable et d’alcali, obtenu à partir de cendres de bois ou de varech.

Il est apparu vraisemblablement en Égypte et en Syrie, puis fut développé par la civilisation romaine. Le Moyen Âge continua à l’utiliser, mais c'est à Venise que la Renaissance relança ce matériau qui devint une des spécialités de cette ville, d’où il se répandit dans l’Europe entière. À partir du XVIIe siècle, une partie du fondant potassique ou sodique fut remplacée par l’oxyde de plomb, permettant la fabrication du cristal.

Le musée débuta une importante collection de verre grâce aux 200 objets du fonds de Paul Gasnault offert par Adrien Dubouché. Ajoutés aux acquisitions ultérieures, ils permettent de parcourir l’histoire du verre européen depuis le XVe siècle. Les centres verriers les plus célèbres (Venise, Nevers, la Bohême...) s’y trouvent représentés.
La collection de verre est complétée par des pièces du XIXe siècle, parmi lesquelles on peut citer quelques remarquables pâtes de verre.
En raison de ce fonds, le musée continue à accorder au verre une place de choix et s’attache à mener une politique d’acquisition active dans ce domaine.